Restos, pâtisseries, brunchs…

Celle qui avait goûté chez Popelini

Il paraîtrait – cette info venant de mon entourage, elle est à mettre au conditionnel – que je suis l’Ayatollah de la pâte à choux. Du genre à pouvoir t’expliquer en 10 minutes et sans respirer pourquoi celle de Ladurée « non vraiment, c’est pas possible » (comptes-en 10 de plus si je fais une brève comparaison à celle de Fauchon qui franchement est meilleure mais pas exceptionnelle non plus, et de nouveau 10 si je m’aventure sur le registre Lenôtre, dont la pâte à choux « fut » excellente mais « n’est carrément plus »). Bref, sur à peu près 9302922 pâtes à choux testées en 36 ans, seules TROIS ont, à ce jour, mes faveurs : celle de ma maman, celle de Conticini (dont j’ai déjà parlé ici et ) et depuis peu celle de Popelini qui, ça tombe bien, est une pâtisserie relativement originale puisqu’elle ne vend QUE des choux !

Lire la suite…

Celle qui avait testé le tea-time du Meurice

Le goûter c’est un peu mon repas préféré de la journée. Mais, comme je suis la fille la plus paradoxale du monde, quand on me demande si je suis plutôt « salé » ou « sucré », je réponds sans hésiter salé et personne me croit. Bref des goûters j’en fais trop souvent, et j’ai décidé que désormais j’en parlerai un peu plus par ici. J’entame donc (avec des photos pourraves, désolée, mais j’ai eu du mal à en trouver trois SANS mes amis en train de faire les andouilles dessus) ce parcours des papilles avec le goûter de mon anniversaire, le tea-time du Meurice.

Lire la suite…

Un weekend entre la Rochelle et l’Ile de Ré 1/2

Comme tu l’avais deviné ici, ce weekend j’ai embarqué Puffetta (oui, c’est son p’tit nom italien, je ne m’en remets toujours pas ;-) à la Rochelle et sur l’Ile de Ré. Un pont de 11 novembre presque printanier où j’ai déjeuné bras nus au choleeeeeil et où Puffetta a fait péter le bikini (et crois-moi sur parole, vu la dose de crêpes, moules et autres réjouissances locales ingurgitées et qui se sont collées directement sur mes hanches, valait mieux ça que l’inverse ;-)

Lire la suite…

Miaaaaaam la nouvelle carte du Café de la Jatte

Si la minuscule et très verte île de la Jatte (à cheval sur Neuilly et Levallois, accessible en voiture / métro – ligne 3) est totalement ignorée des touristes et encore assez méconnue d’une majorité de parisiens, je dois avouer que je m’en réjouis. Parce que ce petit hâvre de paix fait partie des « bons plans verts » qu’on a au fond moyennement envie de partager, de peur qu’ils ne deviennent trop « hype » et donc trop visités. J’avais découvert la sublimissime terrasse du Café de la Jatte (l’un des rares restaurants de l’île) l’année dernière à l’occasion d’un brunch. J’avais été emballée par le cadre, un tantinet moins par la cuisine. Alors quand Eva m’a dit que le restaurant avait changé de propriétaire pour devenir un restaurant italien assez haut-de-gamme et qu’elle m’a invitée à venir le tester, j’ai un peu BEAUCOUP trépigné de joie ;-)))

Lire la suite…