Restos, pâtisseries, brunchs…

Billet (un peu) lyonnais et (très très) décousu 17

Ce weekend j’étais à Lyon. Pour des raisons assez personnelles (qui sont donc totalement irrationnelles et subjectives), c’est une ville que je n’aime pas trop. Surtout quand il pleut. Enfin ceci dit il pleut partout en ce moment, c’est ça ? Bref, après 3-4 photos de la ville sous la flotte, on parlera de trucs plus intéressants, donc rendez-vous plus loin dans ce billet…

Lire la suite…

Celle qui vous dévoilait son Passage Secret… 24

Par un soir d’hiver à décourager n’importe quel fumeur invétéré de diner en terrasse, je me suis retrouvée devant Le Passage Secret. Un restaurant de quartier récent qui porte fort bien son nom, puisqu’il se niche dans l’étroitissime passage Cardinet, dans le 17e arrondissement. J’avais noté l’adresse dans mon agenda, interloquée par le score assez surprenant qu’il obtenait sur La Fourchette. Un score tellement haut, que j’avais alors pensé : soit les notes sont pipées et les mauvais avis ont été effacés, soit ce resto méconnu est une PERLE…

Lire la suite…

Exposition : théâtres romantiques à Paris 10

Le musée de la vie romantique, au 16 de la rue Chaptal dans le sublime (même si hélas les plus beaux trésors et autres voies privées du quartier sont cachés des regards des passants…) quartier de la Nouvelle Athènes à Paris, est l’ancienne demeure du peintre Ary Scheffer (1795-1858), un artiste d’origine hollandaise, qui s’y installe en juillet 1830. Cette jolie maison, toute crépie de blanc, comporte deux étages surélevés sous un toit à l’italienne, et un jardin paisible où courent treilles et glycines. Face à la maison, Ary Scheffer fait construire deux ateliers à verrière, l’un à usage de salon, l’autre d’atelier de travail. Et c’est dans l’atelier-salon qu’il reçoit le Tout-Paris artistique et intellectuel de l’époque, qui se nomme Delacroix, George Sand et Chopin, Liszt et Marie d’Agoult, Rossini, Tourgueniev ou encore Dickens !

Lire la suite…